Les changements3-jours-detox-express de saison (printemps, automne) sont des périodes propices aux cures détoxifiantes. A la sortie de l’hiver, une cure de drainage est intéressante pour aider l’organisme à évacuer les toxines et les déchets accumulés durant l’hiver. En effet, le corps a fait des réserves afin de faire face aux besoins énergétiques de l’hiver notamment pour conserver sa température interne. Au printemps, c'est l'inverse, le corps à besoin de s'alléger, le sang de se fluidifier et de se dépolluer pour préparer la saison à venir.

Comment savoir s'il est temps de détoxiner son organisme?

Les premiers symptômes peuvent être des signes de fatigue, de stress, d'irritabilité, des douleurs, des problèmes de sommeil, de digestion, des sensations de lourdeur, de circulation sanguine ralentit, un besoin de légèreté, d’un excès de sécrétions (pulmonaire, vaginales, cutanées...)

Le principe d’un nettoyage est simple : il consiste à stimuler le travail de filtration du sang et d’élimination des toxines et toxiques par les différents émonctoires dont nous disposons dans notre corps.

Les toxines sont également de nature psychique. Un retour au calme est essentiel dans un processus de nettoyage.

Ouvrir les émonctoires

L'ouverture des émonctoires est destinée à éliminer les toxines vers l'extérieur de l'organisme, mais aussi à les dériver vers un autre organe émonctoriel en cas de "crise curative" trop intense !

Ce drainage émonctoriel s'effectue au moyen de cures naturopathies dont les techniques doivent êtres appropriés en fonction de la nature des toxines, du niveau d'encrassement humoral, de la vitalité et du patient et de l'état fonctionnel de ses émonctoires.

Tout l'art du praticien-naturopathe repose sur l'appréciation de la capacité émonctorielle en fonction de la vitalité du sujet, afin de mettre en œuvre le mieux possible les mécanismes d'auto-guérison.

Qui sont les émonctoires et comment les solliciter ?

Ce sont cinq organes spécifiques dont le rôle est de favoriser des échanges entre le milieu intérieur et le milieu extérieur. Les propriétés métaboliques : absorption et surtout élimination des déchets de l'organisme sont caractéristiques des cinq émonctoires : foie, peau, poumon, rein, intestin (plus l'émonctoire génital chez la femme).

   

Le foie

Le foie est sans conteste l'émonctoire le plus important, car non seulement il filtre et élimine les déchets comme le font les autres émonctoires, mais il est aussi capable de neutraliser s'il est en bonne santé et travaille suffisamment de nombreuses substances toxiques et cancérigènes. Les déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Une bonne production et un écoulement régulier de bile sont donc non seulement garants de bonnes digestions, mais aussi d'une bonne détoxication. Régénérer le foie stimulera également la vésicule biliaire et les fonctions digestives.

 Les principales méthodes utilisées en Naturopathie sont :

 - Plantes dépuratives, cholagogues, cholérétiques … : en infusion, décoction, poudre de plante   sèche ou teinture qui facilitent l’évacuation de la bile comme le Boldo, la Gentiane, le Pissenlit, le Gaillet, le Buis et la Matricaire ainsi que des plantes qui augmentent la sécrétion biliaire telles que la Bardane, le Fumeterre, le Chardon Marie, la Menthe Poivrée, le Romarin, l’Ortie, le Fenouil et la Centaurée.
- Massages réflexes (plante des pieds...).
- jeûnes, diètes (ils ont pour objectif de limiter l'apport en toxines et de rediriger l'énergie normalement mobilisée dans la digestion, vers d'autre
s fonctions du corps plus affaiblies.
- thermothérapie : bouillotte chaude sur le foie.

La peau

La peau représente l'émonctoire le plus résistant et le plus polyvalent de l'organisme par le fait qu'il le défend des agressions du milieu extérieur. Cependant, les conditions de vie moderne favorisent une insuffisance d'élimination cutanée qu'il est nécessaire de corriger par des méthodes appropriées.

Les principales méthodes utilisées en Naturopathie sont des  procédés de sudation, de congestion, d'exsudation.

- bain chaud dit " hyperthermique "
- bain d'air chaud : sec = sauna (ou bain nordique)
- bain de vapeur : humide = hammam (ou bain arabe)
- cataplasmes : sinapisés, d'argile, de plantes, ventouses,
- plantes sudorifiques, dépuratives, toniques… : en infusion, décoction, poudre de plante   sèche ou teinture : bardane, bourrache, buis, chicorée, chiendent, fumeterre, mélisse, noyer, pensée sauvage, plantain, salsepareille, saponaire, sureau, violette...
- huiles essentielles : cajeput, camomille, citron, genévrier, géranium, lavande, ravensare, sassafras, sauge.

Le poumon

L'émonctoire pulmonaire comprend deux processus d'élimination qui sont distincts : l'un gazeux ou ventilatoire, l'autre muqueux ou secrétoire.

Les principales méthodes utilisées en Naturopathie sont :

- exercices respiratoires dits " gymnastique respiratoire "
- frictions, onctions, ventouses...;
- massages réflexes (réflexologie plantaire...) ;
- oxygénation, ozonisation, ...;
- inhalations : sèches, humides, aromatiques ;
- plantes béchiques, balsamiques, fluidifiantes, émollientes, pectorales :  en infusion, décoction, poudre de plante sèche ou teinture : angélique, aunée, bouillon blanc, capillaire, coquelicot, drosera, eucalyptus, guimauve, hysope, marrube blanc, pin, plantain, réglisse, sapin, tussilage...
- en huiles essentielles : cajeput, citron, eucalyptus, lavande, niaouli, pin, romarin thym...

Le rein

Le rein intervient directement sur le sang et sa qualité, ainsi que sur la régulation de la température du corps et de la pression sanguine (tension artérielle). Le nombre normal de mictions (= action d'uriner) est en moyenne de 5 par jour. Mais l'essentiel de la fonction urinaire est d'éliminer les "cristaux".

Les principales méthodes utilisées en Naturopathie sont :

- cures d'eau : minérales, distillées…
- cataplasmes : oignons cuits, chou, argile,
- massages réflexes (plante des pieds...).
- déblocage vertébral ostéo-ligamentaire (avec un ostéopathe).
- plantes diurétiques, dépuratives, néphrétiques en infusion, décoction, poudre de plante sèche ou teinture : asperge, bouleau, bourrache, busserole, cassis, cerise, chiendent, fenouil, frêne, maïs, pariétaire, piloselle, prêle, reine-des-prés, salsepareille, solidage, tilleul.
- en plantes fraîches : chou, cresson, fenouil, fraise, framboise, oignon, ortie, oseille, poireau, pomme.
- en huiles essentielles : ail, genévrier, niaouli, oignon, pin, santal, sassafras, térébenthine, thym.

L'intestin

L'intestin est certainement dans notre vie moderne l’organe le plus intoxiqué.

Les méthodes seront :

- jeûnes, diètes, régimes restrictifs ;
- purgations : laxatifs, purgatifs, drastiques ;
- hydrothérapie du côlon (+ ozone) et lavements : douche rectale ;
- massages réflexes (pieds, abdomen...) ;
- thermo-thérapie : bouillotte chaude sur le foie, vessie de glace sur l'appendice ou le sigmoïde
- plantes carminatives, digestives, cholagogues, dépuratives, laxatives et purgatives en infusion, décoction, poudre de plante sèche ou teinture : aloé vera, artichaut, boldo, bourdaine, chicorée, curcuma, gratiole, jaborandi, mauve, pissenlit, radis noir, romarin, roses pâles, rhubarbe, ricin, salicaire, séné, psyllium.
- en huile : olive, ricin
- en huiles essentielles : anis, basilic, carvi, cannelle, citron, coriandre, estragon, fenouil, lavande, menthe, muscade, romarin, sarriette, thym.

La muqueuse génitale chez la femme

Souvent ignorée, mais d'une importance certaine chez la femme, la muqueuse de l'utérus (endomètre) qui se charge tous les mois du sang vicié pour s'épurer par les menstruations (ou règles), et la muqueuse vaginale riche en flore particulière qui est à l'origine de nombreuses sécrétions dont les leucorrhées (pertes blanches).
Ces muqueuses particulières sont considérées en Naturopathie comme des soupapes destinées à compenser les insuffisances de l'émonctoire intestinal si fréquentes chez la femme en général.

Les gynécologues méritent d'être consultés pour les examens et le suivi réguliers de ces organes (de même que le bilan des ovaires et des seins).

Le mieux est de favoriser l'épuration de ces muqueuses grâce aux méthodes naturopathiques :

- bains de siège (méthode KNEIPP)
- drainage lymphatique,
- plantes emménagogues, astringentes, antiseptiques, dépuratives : - en infusion, décoction, poudre de plante sèche ou teinture : absinthe, alchémille, armoise, camomille, rue, safran, sauge, souci... - en huiles essentielles : myrte, lavande, romarin, sauge sclarée, thym

Le drainage est donc caractérisé par une élimination accrue de déchets par les émonctoires. Lorsque vous effectuez un drainage, il donéosanté05C-150x150it normalement être visible de l’extérieur et peut se manifester selon plusieurs manières :

  • les intestins évacuent plus de matières, et ce plus régulièrement ;
  • les urines sont généralement plus foncées car elles sont chargées en déchets
  • la peau peut transpirer de manière plus importante
  • des déchets colloïdaux sont libérés par les voies respiratoires

Ce processus visible est normal et signifie une diminution du taux de toxines contenues dans les tissus. Le corps redevient propre et votre état général devrait normalement s’améliorer. Plus une cure sera efficace (qualité des produits) et longue (selon que votre corps la supporte ou non), et plus elle devrait faire de bien à votre organisme.

N’oubliez pas que le processus de nettoyage provoqué par les drainages est un processus physiologique. Lorsqu’un conseiller vous indique que le drainage doit s’effectuer sur une période longue, n’y voyez pas là une manipulation ou de techniques de vente, l’explication véridique qu’une cure de drainage n’a un effet profond qu’à long terme. En effet, le corps ne peut pas se vider brusquement de toutes ses toxines. Pour qu’une cure soit véritablement efficace, elle doit donc s’étendre sur des semaines, un à deux mois serait préférable.

La detox ne doit être en aucun cas un mode de vie, mais une réponse ponctuelle à un déséquilibre, qu’il soit dû à l’alimentation ou à une vie trop stressante.

N.B : Pour les personnes désirant suivre une mono diète ou un jeûne, je conseillerai de rencontrer un praticien naturopathe afin d’élaborer un bilan de vitalité avant d’entreprendre la cure et pour certains cas de pathologies il est fortement recommandé de demander l'avis à son médecin.

Mlle ORTIGUE Vanessa
Naturopathe - Réflexologue
http://www.vanaroms.fr