Le corps humain est un système complexe d'organes en relation les uns avec les autres, qui doivent travailler ensemble pour fonctionner correctement. Ce travail est possible grâce au système endocrinien, en effet, les glandes contrôlent les fonctions de l'organisme par l'intermédiaire de substances chimiques appelées hormones.

Qu’est ce qu’une glande

    Une glande est un amas de cellules sécrétant une ou plusieurs hormones et formant un tissus macro et/ou microscopique. Il existe différents types de glande :

  • Glande exocrine : sécrétion d’une ou plusieurs substances destinées à être expulsées dans le milieu extérieur de l'organisme, c'est-à-dire de la peau, du tube digestif ou de l'arbre respiratoire (Sudoripares, Salivaires, Sébacées, Mammaire).
  • Glande endocrine : sécrétion d’une ou plusieurs hormones déversée directement dans le sang ou la lymphe. (Hypothalamus, Hypophyse, Surrénale, Thyroïde, Ovaire ou testicule, Parathyroïde, Pancréas, Thymus)
  • Glainde mixte: glande ayant à la fois une sécrétion exocrine et une sécrétion endocrine (Pancréas)


systeme glandulaire

Qu’est ce qu’une hormone

L'hormone est une substance à action physiologique spécifique sécrétée par une glande endocrine, et qui après avoir été véhiculée par le sang, va exercer un effet déterminé en d’autres points du corps, sur un organe cible.

  • Hormones aminées : dérivent toutes d’un seul acide aminé, la tyrosine.
  • Hormones protéiques : concernent la plupart des hormones.
  • Hormones stéroïdes : synthétisées à partir du cholestérol.

Les hormones libérées par les glandes régulent les pulsions et émotions fondamentales, comme les pulsions sexuelles, la violence, la colère, la peur, la joie et le chagrin. Elles stimulent également la croissance et l'identité sexuelle, contrôlent la température corporelle, contribuent à la réparation des tissus lésés et aident à générer de l'énergie.

La glande thyroïde

Cette glande est située sur la face antérieure du cou, au-dessous des cartilages du larynx, contre la trachée dont elle recouvre les premiers anneaux. La thyroïde est la plus volumineuse des glandes endocrines. Elle est constituée de deux lobes latéraux réunis l'un à l'autre par une portion rétrécie, l'isthme. Elle a donc la forme d'un papillon.

thyroide

La glande thyroïde joue un rôle essentiel dans notre organisme. Elle secrète des hormones thyroïdiennes qui interviennent à de nombreux niveaux : développement cérébral chez le fœtus et le jeune enfant, croissance osseuse, transformation des graisses et des sucres, stimulation de la consommation d'oxygène par les tissus. Elle régit notre métabolisme cellulaire et régule le niveau d'activité de très nombreux organes et systèmes.

Certains troubles peuvent prendre divers aspects en raison de la multiplicité des organes sur lesquels influent nos hormones thyroïdiennes. Notre humeur, notre poids, notre cœur, notre digestion, notre croissance, notre vie sexuelle et bien d'autres fonctions indispensables à notre bien-être sont sous sa dépendance. Il n'est donc pas étonnant que les dysfonctionnements de la glande — hypothyroïdie, hyperthyroïdie — ont de multiples répercussions sur notre santé : température corporelle abaissée, teint jaune-pâle, yeux bouffis, transpiration excessive, humeur dépressive, perte de poids ou prise de poids, accélération du transit intestinal ou constipation.

D'une façon générale, les hormones thyroïdiennes activent tous les processus de « combustion », autrement dit, la production d'énergie au niveau cellulaire.

On comprend dès lors, les nombreux symptômes qui apparaissent lorsque la thyroïde se dérègle.  Avoir un problème thyroïdien, c'est avant tout, perdre son équilibre interne. Tout dysfonctionnement de cette glande, même minime, nous fragilise et altère notre bien-être. La thyroïde est une glande endocrine qui sécrète des hormones qu'elle libère directement dans le sang. C'est par l'intermédiaire de deux hormones : la tri-iodothyronine (T3) et la tétra-iodothyronine ou thyroxine (T4), que la thyroïde agit et équilibre les différents métabolismes.

Ces deux hormones sont dénommées en fonction du nombre d'atomes d'iode présents : trois pour la T3 et quatre pour la T4. La thyroïde fabrique environ 75 % de T4 et 25 % de T3. La T3 est l'hormone thyroïdienne la plus puissante. Son activité biologique est trois fois plus active que celle de la T4. La principale source de T3 est le foie, où la T4 y perd un atome d'iode.  La conversion de T4 en T3 se fait avec l’apport d’oligo-éléments (sélénium, cuivre, fer, zinc, magnésium).

Les hormones thyroïdiennes sont riches en iode. L'iode est fixé sur la glande qui l'utilise pour la synthèse des hormones. Aussi la présence d'iode est indispensable à l'activité de la thyroïde, toute carence en iode déterminant un hypofonctionnement thyroïdien et l'apparition d'un goitre.

Pour obtenir une réelle efficacité, il est donc nécessaire de renforcer son action en y apportant les compléments naturels : des nutriments, des algues (contenant des minéraux et de l’iode), des cofacteurs (oligo-éléments) et des huiles essentielles (myrte vert, clou de girofle, etc…)

Actions métaboliques

La thyroïde active le processus de combustion au niveau de la cellule. Elle agit ainsi :

  • Sur l'énergie libérée par les cellules : l'hypofonctionnement de la thyroïde entraîne une diminution de l'activité cellulaire.
  • Sur le métabolisme des glucides, des lipides, des protides dont elle accélère l'utilisation par les cellules de l'organisme, utilisation diminué en cas d'hypofonctionnement.
  • Cette augmentation du métabolisme général entraîne une élévation des échanges respiratoires, une augmentation du volume sanguin circulant et du débit cardiaque se traduisant cliniquement par les palpitations et les bouffées de chaleur en cas d'hyperfonctionnement thyroïdien; l'hypothyroïdie entraîne les phénomènes inverses.
  • Sur une augmentation de la production de chaleur par l'organisme.

Action sur la croissance

La thyroïde a une action de stimulation sur la croissance. L'insuffisance thyroïdienne entraîne un retard de croissance. A l'inverse un hyperfonctionnement thyroïdien entraîne une croissance rapide.

Actions tissulaires

La thyroïde agit sur les différents tissus de l'organisme, elle agit :

  • Sur les cartilages de conjugaison dont elle prépare la maturation et l'ossification.
  • Sur l'appareil génital : développement génital lors de la puberté.
  • Sur les poils, ongles, dents dont elle favorise la croissance.
  • sur les cellules du système nerveux : développement intellectuel et psychique.

Action de la thyrocalcitonine

Elle agit sur le métabolisme du calcium : elle entraîne une hypocalcémie (baisse du taux sanguin du calcium). Elle agit également sur le phosphore, entraînant une hypophosphorémie.

L'Hypothyroïdisme

Elle résulte d'une diminution anormale des taux sanguins de T4 et de T3. Une insuffisance en thyroxine et en tri-iodothyronine entraîne un ralentissement du métabolisme.

Parmi les symptômes communément associés à l’hypothyroïdie, on retrouve :

fatigue

 

  • des cheveux secs et drus;
  • une chute des cheveux;
  • une confusion mentale ou des troubles de la mémoire (souvent confondus avec la démence quand les aînés sont touchés);
  • de la constipation;
  • des crampes musculaires;
  • un débit menstruel accru;
  • une dépression;
  • de la faiblesse;
  • de la fatigue ou de la lenteur;
  • un gain de poids.
  • une intolérance au froid;
  • de l'irritabilité;
  • un ralentissement du rythme cardiaque;
  • une sécheresse et un écaillement de la peau.

L'hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie désigne une hyperactivité de la glande thyroïde. Quand la glande thyroïde est hyperactive elle produit trop de thyroxine, ce qui  se traduit par la présence de taux élevés de T4 et T3 dans le sang. La thyroxine supplémentaire entraine une accélération de nombreuses fonctions de l’organisme et donc du métabolisme.

enervement

Parmi les symptômes qui peuvent le plus fréquemment en résulter, on retrouve :

  • une accélération de la fréquence cardiaque accompagnée d'anomalies du rythme et de palpitations;
  • de l'agitation et de la nervosité;
  • de l'agitation, même si la personne est fatiguée ou affaiblie;
  • un appétit accru accompagné d'une perte de poids;
  • un arrêt du cycle menstruel;
  • une élévation de la pression artérielle;
  • une hausse de la température corporelle (une sensation de chaleur excessive);
  • une peau moite et froide;
  • une perte osseuse (l'ostéoporose);
  • des selles fréquentes, parfois accompagnées de diarrhée;
  • un sommeil intermittent;
  • une transpiration accrue;
  • un tremblement des mains;
  • des yeux bouffis, un larmoiement, une sensibilité à la lumière, ou un regard fixe. 

Différentes solutions  naturopathique

La naturopathie regroupe tout un ensemble de thérapies naturelles permettant de faire face aux problème de thyroïde.

Parmi les différentes solutions à envisager, on retrouve :

  • L'aromathérapie (la thérapie par les huiles essentielles) ;
  • La phytothérapie (traitement par les plantes) ;
  • Les règles d'hygiène de vie ;
  • La lithothérapie (soutien physique et psychique grâce aux cristaux).
  • Les élixirs floraux

Rappelons avant toute chose que si certaines solutions de naturopathie peuvent aider à soulager certains maux, mais elles ne remplacent pas une consultation médicale auprès d'un endocrinologue.

Il ne s'agit donc que d'un complément ou, éventuellement, d'une aide préventive.

Thyroïde et alimentation

Habitudes alimentaires en cas de pathologie thyroïdienne

Plusieurs règles alimentaires sont à observer lorsqu'on présente une pathologie thyroïdienne. En effet, l'alimentation joue un rôle non négligeable dans ce type de maladies et adopter une bonne hygiène alimentaire sera d'une aide précieuse.

Il faut avant toute chose consommer peu de calories et de sucres rapides. On évitera donc certains aliments en grande quantité :

Magnum Moments-cafe-Gourmand

  • les biscuits ;
  • les bonbons ;
  • les fritures (les graisses en général) ;
  • l'alcool ;
  • les épices (et la moutarde) ;
  • les plats raffinés ;
  • les excitants  (café, thé, cacao, tabac).

Aliments à favoriser en cas d’hypothyroïdie

images (9)

Il existe différents moyens pour améliorer le fonctionnement de la glande thyroïde. Au niveau de l’alimentation, il est important de consommer des aliments tels que l’ail, l’oignon et des produits de la mer riches en iode (les poissons et crustacés, mais aussi les algues qui sont une très bonne source d’iode et de nombreux minéraux nécessaires au bon fonctionnement de la thyroïde). Les graines de citrouille semblent être un excellent choix en effet, la graine de citrouille est très riche en zinc et contient également de bonnes quantités de tyrosine et de sélénium, deux nutriments qui sont nécessaires au bon fonctionnement de la glande thyroïde. Seront également très intéressants, les oeufs, les abricots, les bananes, les amandes, le cresson, les concombres, les petits pois, les pommes et les figues.

antitumorali

Aliments à limiter

Certains végétaux, particulièrement les crucifères, c'est-à-dire les choux de Bruxelles, le chou, le chou-fleur, le brocoli, le chou frisé, mais également, le rutabaga, le radis, le raifort, le manioc, les patates douces, les arachides et le millet, contiennent des nutriments chimiques naturels appelés goitrogènes, qui peuvent ralentir le fonctionnement de la glande thyroïde. 

Normalement, la cuisson de ces aliments inactive ces goitrogènes.

Il est également important de limiter sa consommation de produits à base de soja, tels que le tofu ou la boisson de soja, à une portion quotidienne. Si vous êtes sous traitement hormonal et que vous consommez un produit à base de soja, ne consommez ceux-ci que 3 heures après la prise de votre médicament.

L’alimentation sera inversée en cas d’hyperthyroïdie. La consommation d’iode sera alors fortement réduite. Et les aliments à favoriser seront alors ceux à limiter.

Grenouille-zen2

Thyroïde et stress

Le stress joue un rôle négatif important dans les affections de la thyroïde, et l’on se retrouve dans un espèce de cercle vicieux, le mauvais fonctionnement de la thyroïde rend plus irritable, moins résistant aux agressions du stress et augmente celui-ci.

Les techniques de relaxation peuvent améliorer grandement le fonctionnement de la thyroïde en permettant un meilleur contrôle du niveau de stress. La pratique de la Relaxation, de la Réflexologie ou du Massage Bien Etre permet d’obtenir de bons résultats. L’utilisation de Fleurs de Bach favorisant une meilleure gestion et donc du stress permet également un meilleur contrôle.

Mercure_Fotolia_w692_h397_r4_q90

Thyroïde et métaux lourds

La thyroïde est une glande qui capte beaucoup d’éléments de notre environnement, en particulier au niveau buccal. C’est une éponge ! Outre les radionucléides, les métaux lourds se fixent dans la thyroïde. Le corps déclenche alors une activité immunitaire et la glande se « dérègle ». Il est donc souhaitable de, premièrement, détecter et stopper l’ingestion de ces toxiques et deuxièmement, d’aller chercher et d’extraire ceux en circulation et ceux fixés dans les tissus. L’utilisation de détoxiquant naturel est alors requise.

Thyroïde et sport

Faire de l’exercice stimule la glande thyroïde naturellement, c’est pourquoi il est très important d’en faire pratiquer tous les jours en cas d’hypothyroïdie, ne serait ce que la marche.

En cas d’hyperthyroïdie, l’exercice physique intense pour le cœur (par exemple, la course à pied, les sports de raquette, le cardio-vélo et l’entraînement sur des appareils de conditionnement physique) devrait être modéré, car le corps est déjà dans un état d’« hyperactivité ». La marche et la natation (d’intensité modérée) sont habituellement bien tolérées.

Cependant, le Yoga, le Pilate, le Tai chi, le Chi gong sont des activités qui conviennent à tous.

yoga-905x500

ORTIGUE Vanessa
Naturopathe - Réflexologue
www.vanaroms.fr