ganglion1

Outre la circulation sanguine, il existe un autre système dans lequel un liquide incolore appelé lymphe circule, le système lymphatique !

Le système lymphatique est l'ensemble des structures qui participent à la formation et à la circulation de la lymphe. La lymphe circule dans les vaisseaux lymphatiques, qui parcourent tout le corps , ce liquide contient un plasma proche de celui du sang. La lymphe est donc du sang dépourvu de globules rouges, baignant les organes, plus pauvre en nutriments que le sang, plus riche en déchets et contenant de nombreux leucocytes ou globules blancs, ainsi que des protéines et de la graisse.

C' est un  circuit  assez complexe, constitués de ganglions lymphatiques, sortes de nœuds sur le trajet du système lymphatique. Leur rôle est d’assurer continuellement la filtration naturelle des liquides de l’organisme et d’assurer la fabrication des lymphocytes. Ils participent à la défense spécifique immunitaire en permettant également la mise en contact entre lymphocytes et antigènes des corps étrangers, microbes, bactéries, etc…Pour cela, ils retiennent les microbes que la lymphe a pu absorber dans son parcours pour les détruire par phagocytose.  Ils servent également de filtre en ayant un rôle important de « nettoyage » et de déclenchement rapide des réactions de défense face à l'entrée d'un microbe dans l'organisme. 

Il existe deux types de ganglion,  les ganglions superficiels, (plis de l’aine, sous les aisselles et de chaque côté du cou,…) et les ganglions profonds (au niveau du bassin, à l’entrée et à la sortie des vaisseaux dans le poumon et le long de l’aorte).  Chacun de nos organes possède des ganglions sans lesquels il ne peut survivre. On compte près de 500 à 700 ganglions dans le corps humain. Ces ganglions se trouvent tout le long des vaisseaux lymphatiques et contribuent à la filtration de la lymphe.

Certains organes jouent un rôle important tels que la rate, la moelle osseuse, les amygdales et le thymus font également office de filtres et servent d'entrepôts pour stocker nos cellules de défense : les lymphocytes

En clair,  le système lymphatique est indispensable au maintien d'une bonne santé, il assure une double fonction. Il protège l'organisme des infections grâce à ses globules blancs fabriqués par les ganglions lymphatiques et permet d'éliminer les toxines produites par les divers organes du corps car, a elle seule, la lymphe évacue 75 % des déchets de nos cellules. Elle a donc un rôle «d'éboueur».

Comment la lymphe se déplace ?

N'ayant pas le cœur pour assurer le rôle de pompe, contrairement au sang, il faut une journée complète à la lymphe pour faire le tour du corps. Son transport est donc beaucoup plus lent que celui du sang et la pression dans les vaisseaux lymphatiques relativement faible. Le corps humain contient approximativement 3 litres de liquide lymphatique à l’âge adulte.

sang et lymphe

La circulation de la lymphe résulte donc des mouvements du corps, de la pression et des contractions exercée par les muscles, des fibres lisses des vaisseaux lymphatiques, qui sont parallèles aux vaisseaux artériels et qui sont stimulés par les impulsions cardiaques et le fait que les plus gros vaisseaux possèdent des valvules pour empêcher le reflux. Il est donc important d’avoir une activité physique relativement importante pour faciliter la circulation lymphatique car une musculature défaillante contribue à l'engorgement des vaisseaux, de même qu'une lymphe trop chargée en nutriments ou en déchets à éliminer.

Drainage lymphatique manuel : qu'est-ce que c'est ?

Au carrefour du massage et du soin de santé, le soin drainant favorise une meilleure circulation et permet de faire remonter la lymphe afin de faciliter la filtration et l'élimination des toxines.

C’est une technique qui draine les liquides du corps qui sont en excédent et améliore la circulation dite « de retour ». Ce drainage s’effectue, contrairement à un massage, d’une manière très délicate, lente, avec une pression très légère, il est totalement indolore et peut donner lieu à des effleurages en vagues, des rotations douces, des pressions ou des pianotages. Le but est d’effectuer un mouvement de pompage pour faciliter la circulation et entraîner le liquide lymphatique vers les ganglions.

Pourquoi est il si doux ?

Simplement parce qu’il a d’une part une action relaxante et antalgique, et d’autre part, parce que les vaisseaux lymphatiques sont tellement fins « comme des fils de soie » que l’on comprimerait ces vaisseaux si on appuyait très fort. Il n’y aurait donc pas de drainage mais un massage. . Attention donc, ceux qui aiment les massages appuyés et enveloppants peuvent être surpris par ces manœuvres douces, qui peuvent parfois paraître un peu monotones.

Quand et pour qui ?

Ce programme conviendra particulièrement aux personnes désirant stimuler le nettoyage intercellulaire. Un bon drainage peut être efficace quand on accumule stress, fatigue et cette sensation de ne jamais parvenir à récupérer. Répété, le stress fait en effet sécréter des toxines et bloque les fonctions naturelles d’élimination. Quand, en plus, on respire mal et on manque d’exercice – les échanges se faisant alors moins bien au niveau des poumons –, les toxines stagnent davantage et la fatigue s’accroît.

Très efficace pour dégonfler les tissus (anti-œdémateux), apaiser les jambes lourdes, limiter la  rétention d'eau, voire les œdèmes, réduire les sensations de mains et doigts enflés  : autant de problèmes qui trouveront peut-être une issue grâce au soin drainant.

celulite

Un soin drainant parfait pour déclarer la guerre à la cellulite ! En effet, il permet d'éliminer l’eau qui stagne. Coincés entre l’eau intoxiquée et les amas de graisse, les tissus se durcissent par manque d’échanges circulatoires. Ce drainage remodèle, avec, le plus souvent, une perte de poids. Le signe qui ne trompe pas : la peau d'orange. C'est un travail de nettoyage et de régénération très profond. On perçoit très bien, au cours du traitement, la transformation progressive de la texture du tissus. Les résultats ne sont pas rapides mais sont très stables. Naturellement, une révision alimentaire adéquate les facilite et les accélère.

Premier signe de détoxication : ces urines abondantes et foncées après la séance. Et aussi cette sensation immédiate et durable de bien-être et de légèreté. On perd significativement de l’eau au niveau du ventre, du visage et des jambes avec, en prime, des traits reposés. Un allègement qui peut aussi améliorer le sommeil, l’élimination intestinale et même l’humeur. La lymphe est en effet reliée au liquide céphalo-rachidien dans lequel baignent la moelle épinière et le cerveau, et qui agit sur le système nerveux. Optimiser la bonne circulation de la lymphe va contribuer à la détente.

Le soin drainant a des effets santé et esthétiques  indiscutable mais pour des résultats durables, la répétition des séances est inévitable. Il convient donc de démarrer un cure par une séance hebdomadaire pendant  6 semaines, puis une séance d’entretien mensuelle sera nécessaire pour relancer le processus d'élimination. Excellent programme à initier aux entrées de saison.

Soigner son alimentation

«Il existe une alimentation susceptible d'améliorer la circulation veineuse et lymphatique, de lutter contre la rétention d'eau et la perméabilité

regime-fruits-rouges

des capillaires». Certains aliments sont bénéfiques, d'autres vont aggraver des faiblesses existantes. On abuse des fruits rouges, cassis et myrtille, riches en vitamine P qui diminue la perméabilité capillaire. Les citroflavonoïdes des agrumes contiennent une substance active sur la rétention d'eau : la diosmine. Enfin, la vitamine E et le sélénium ont un effet protecteur sur les parois veineuses (dans les avocats, les noix, les amandes et les poissons des mers froides). En même temps, on limitera les aliments trop salés et sucrés qui agissent comme des éponges, aspirant et retenant l'eau. Il faut se méfier des plats industriels (pizzas, soupes) et des sucres raffinés (pains blancs, viennoiseries) qui contribuent à rigidifier les fibres de collagènes emprisonnant ainsi l'eau et les graisses dans un filet, ce qui donne l'aspect «peau d'orange». Et on n'oublie pas de nourrir le muscle, celui-ci est la meilleure contention naturelle. Plus il est tonique, plus il facilite le retour veineux et lymphatique. Au menu, des proteines naturelles : viande rouge, poisson, œufs,  jambon, volaille, fromage et laitages.

 

radis-noir-60-gelules

Ces plantes qui nous aide

Une cure de bouleau pour améliorer la circulation de la lymphe, du radis noir pour faciliter l'élimination des déchets en augmentant l'activité du foie et de la vésicule biliaire, et du chiendent pour faciliter l'élimination des déchets par les reins. Ces plantes peuvent être prises séparément ou bien sous forme de préparations prêtes à l'emploi.

 

Attention à certaines contre-indications

Le soin drainant manuel demande beaucoup de précautions et peut être contre-indiqué dans certains cas, comme la sclérose du sinus carotidien, l'asthme, la thrombose, l'hyperthyroïdie et l'œdème cardiaque. Une autorisation médicale est alors requise.

Pour ce qui est des infections en phase aiguë, ou de tuberculose, l’agent bactérien, viral se retrouve très rapidement dans la lymphe avant d’arriver dans la station de filtrage (ganglions). Ceux-ci gonflent alors rapidement afin d’accueillir un grand nombre de cellules immunitaires ciblant l’agent en question. Ils constituent donc une barrière contre la dissémination. En pratiquant un drainage à ce moment- là, on ne ferait que diffuser l’infection à la station ganglionnaire suivante, ce qui nuirait à la personne, alors qu’en laissant les cellules immunitaires faire leur travail, le problème se résoudrait tout seul.

Par contre, si la situation aigüe est résolue (plus de fièvre et douleurs) le drainage lymphatique est indiqué pour nettoyer les tissus des stagnations éventuelles et éliminer alors les mauvaises toxines. Ainsi, en prévention, le drainage est conseillé pour améliorer l’immunité.

La lymphe peut également transporter des cellules dans le corps….malheureusement lors d’un cancer, elle est donc l’élément de transport des éventuelles métastases, le soin drainant manuel peux alors se relever désastreux.

Le soin drainant n'étant pas habilité à traiter des problèmes de santé qui nécessitent l’intervention d’un médecin ou d’un professionnel en kinésithérapie, il est souhaitable de consulter son médecin en cas de doute.

Mlle ORTIGUE Vanessa
Naturopathe - Réflexologue

www.vanaroms.fr