grenade-300x185

Parmi une quarantaine de fruits (dont les fraises, les framboises, les bleuets et le cassis), la grenade se retrouve en tête de liste quant à son contenu en antioxydants.

Les principaux antioxydants retrouvés dans la grenade sont :

Les flavonoïdes ( anthocyanines , glucosides, delphinidine, cyanidine, quercétine et pélargonidine). Ce sont les anthocyanines qui donnent à la grenade sa couleur rouge.

Les polyphénols (ellagitannes comme la punicalagine et des acides phénoliques comme les acides ellagique et gallique).

Toutes les parties du fruit renferment des tanins hydrosolubles, notamment les cloisons internes de la grenade. C'est pour quoi le jus de grenade contient davantage de substances antioxydantes que les pépins seuls (arilles et graines) parce qu’il est extrait du fruit entier comprenant ces fameuses membranes blanches qui entourent les graines

compose_grenade

Mais la grenade, ce n'est pas que des antioxydants, elle est également riche en substances nutritives telles que :

- des glucides,
- des vitamines B et C,
- des minéraux comme le potassium, le calcium, le fer et le cuivre.
- des fibres insolubles environs 3,5g

En revanche, elle ne contient pas de substances irritantes ou potentiellement toxiques lorsqu'elle est absorbée tous les jours.

Ces puissants antioxydants ont une action bénéfique dans les domaines suivants :

- protection cardiovasculaire
- protection du cerveau
- protection du système immunitaire
- protection tumorale

La grenade est en effet un antioxydant hors norme, elle contient également des phytostérols qui aident à lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement cutané.

C'est aussi une source importante d'acide folique (vitamine B9), si bénéfique pour la femme enceinte, pour ralentir le risque de démence, de cancer ou encore d'anémie.

 1) Protection cardiovasculaire :

Ces puissants antioxydants polyphénoliques semblent inhiber le processus de développement de l’athérosclérose (perte d’élasticité des artères due à la sclérose, elle-même provoquée par l’accumulation de corps gras (essentiellement le mauvais cholestérol dit LDL) au niveau de la tunique interne (intima) des artères. Ce dépôt constitue alors l’athérome qui pourra aller de la simple plaque rétrécissant la lumière artérielle (sténose) jusqu’à l’oblitération du vaisseau (thrombose) et ainsi réduire le risque de maladie cardio-vasculaire et d’infarctus qui en découlent.

atheriosclerose

L’activité antioxydante des flavonoïdes du jus de grenade pourrait donc protéger les lipides sanguins contre l’oxydation et diminuer le taux de mauvais cholestérol (LDL).

Elle permet également de réduire les risques d’hypertension en agissant sur la pression sanguine systolique (chiffre supérieur de la mesure de la tension ) par inhibition de  l’enzyme de conversion du sérum d’angiotensine.

Sa richesse en potassium est fondamentale pour le bon fonctionnement de l’organisme car il équilibre les échanges sodium-potassium (le fruit est pauvre en sodium (5 mg/100 gr) et offre un bon apport de potassium (250 mg/100 g) si précieux pour le cœur. En effet, très souvent notre taux de sodium est trop élevé, en cause notre alimentation trop salée, ce qui entraîne une fatigue rénale, cardiaque (hypertension), des allergies, de la fatigue, une faiblesse générale.

Ainsi, la consommation quotidienne de jus de grenade pendant trois mois, par des gens ayant déjà été atteints d’une maladie coronarienne, a amélioré la circulation sanguine dans les artères, comparativement à la consommation d’un placebo.

2) Protection du cerveau

cerveau

La consommation de jus de grenade laissent entendre qu'elle pourrait avoir un effet neuroprotecteur, mais cela reste encore aujourd'hui à l'état d'étude. Les propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes des polyphénols du jus de grenade protègeraient donc le cerveau et le système nerveux.  En effet, le jus de grenade réduit de moitié le dépôt de la protéine bêta-amyloïde dans le cerveau, marqueurs de l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Le stress oxydatif et la formation des radicaux libres sont impliqués dans plusieurs mécanismes de la mort neuronale qui caractérisent la maladie d'Alzheimer. Les antioxydants sont reconnus comme une source de protection contre le stress oxydatif. Ainsi les polyphénols favoriserait les fonctions mentales et cognitives des seniors. 

En ce qui concerne la sclérose en plaques  ( maladie neurologique auto-immune qui provoque la destruction de la myéline. La myéline est la gaine qui entoure les neurones et permet notamment d’accélérer la vitesse de transmission de l’influx électrique), les lésions neurologiques étant partiellement dues à l’oxydation, il pourrait être indiqué de prendre des antioxydants tels que le jus de grenade.

3)  Protection du système immunitaire

Le jus de grenade permet de calmer les toux persistantes, de limiter les infections virales et de contrôler la fièvre.  Grace à la vitamine B6 qu’il contient en grande quantité, il renforce le système immunitaire. A cela s’ajoutent les effets anti-inflammatoires de ses flavonoïdes, du cuivre (essentiel dans la lutte contre les infections) et les actions antibactériennes et antivirales des tannins dont il regorge ! Un cocktail efficace qui fait de la grenade un bon remède naturel pour soulager la toux, il convient alors de faire un gargarisme de jus de grenade une à deux fois par jours et de l'avaler.

 4)  Protection tumorale (cancer de la prostate, du sein etc.).

cartoon-crab_small

La grenade est recommandée dans de nombreux régimes alimentaires, c’est un excellent préventif lorsqu’il y a soupçon de terrain cancérinique.

Cependant, lorsque la maladie est là, certaines tumeurs cancéreuses hormono-dépendantes ou œstrogènes sensibles (c'est à dire qu'ils utilisent l'œstrogène produit naturellement dans le corps d'une personne pour aider à leur croissance) semble être freinées par la prise de grenade. En effet, les grenades contiennent de l'acide ellagique qui semble contribuer à ralentir et même prévenir la croissance des cellules cancéreuses dans les tissus du sein notamment. Cette variété de composés phytochimiques travaillent d'une manière similaire aux inhibiteurs de l'aromatase (l’aromatase joue un rôle clé dans l’expansion de certaines formes de cancer du sein en aidant l’organisme à produire l’hormone sexuelle féminine appelée œstrogène en convertissant les androgènes en œstrogènes, ce qui peut stimuler la prolifération cellulaire).

De plus,  les cellules cancéreuses ont la capacité de redevenir des cellules saines par un processus appelé différenciation. Les flavonoïdes peuvent induire cette différenciation avec une toxicité plus faible que les rétinoïdes, ce qui les rend intéressant pour l'accompagnement du traitement de la leucémie, mais aussi du cancer de la prostate (également hormono-dépendant) . Et oui, le jus de grenade est tout aussi efficace pour l'accompagnement du cancer de la prostate. En consommer régulièrement aiderait à stabiliser le taux de PSA  (antigène prostatique spécifique). La grenade inhibe la croissance cellulaire et induit l'apoptose dans une lignée cellulaire de cancer de la prostate humaine hautement agressive. 

Ainsi, les fractions riches en polyphénols de grenade ont une activité antiproliférative, anti-invasive, anti-eïcosanoïde, anti-angiogène et pro-apoptose sur des cellules cancéreuses du sein et de prostate. 

De même que les extraits ou le jus de grenade pourraient retarder la progression de certains cancers comme pour le colon, en revanche, ce sont essentiellement les tanins, par leurs actions anti inflammatoires qui agissent par voie digestive, qui seront bénéfiques.

Cette vertu protectrice est due à la concentration en flavonoïdes (anthocyanidines, tannins et acide ellagique) serait à l’origine des performances du jus de grenade dans la lutte contre le développement des cellules cancéreuses.

fruits-decembre

Sous quelle forme consommer de la grenade ?

Tous les produits à base de grenade ne se valent pas. Pour bénéficier de tous ses bienfaits pour la santé, il est nécessaire de porter une attention particulière à la teneur réelle en polyphénols et à leur bioactivité dans le produit.

On méconnait toutes les formes sous lesquelles on peut trouver la grenade.

grenad11

Cueillies de septembre à décembre, les grenades peuvent être consommées en jus, en fruit ou en sirop. Attention, ce dernier n’a rien à voir avec la grenadine qui est l’assemblage de plusieurs fruits rouges.

Fraiche : il est conseillé de presser le fruit entier, pour ne pas perdre les tannins de l’écorce intérieure (les filaments blancs). Evitez les pépins, ils sont très amers. Sinon vous pouvez bien entendu la consommer telle quelle !

En jus de fruits : le jus de grenade se trouve de plus en plus couramment en grande surface. Evitez les sucres ajoutés et les conservateurs. Ils seront a prendre en quantité plus importante qu'un extrait ( environ 500ml par jour)

En extrait : sec ou liquide, il peut se trouver en pharmacie ou boutique bio. Sa consommation, selon les teneurs en antioxydant s'élèvera de 10 à 60ml par jour pour les liquides et de 2 à 4 gélules pour les formes sèches.

En sirop ou en mélasse (un peu plus épais que le sirop) : sous cette forme, la grenade est souvent utilisée dans les plats orientaux. On peut la trouver dans les boutiques spécialisées.

En jus fermenté ou élixir : sorte de vin de grenade, le jus de grenade fermenté peut se trouver en pharmacie ou magasins bio. C’est grâce à un processus opéré par des micro-organismes vivants, que la bioactivité et la biodisponibilité des polyphénols contenus dans la grenade sont accrues. La fermentation décompose par ailleurs le sucre du fruit, ce qui permet sa consommation aux diabétiques. Une consommation de 10 à 20ml par jour est suffisantes.

horloge

À quel moment prendre la Grenade ?

La biodisponibilité des polyphénols apparaît renforcée s’ils sont pris de préférence seuls, à jeun, 20 minutes avant les repas, sinon, deux heures après le repas.

Avertissement : Les alcaloïdes contenus dans la peau sont hautement toxiques, il ne faut donc pas la consommer.

Bien entendu, le jus de grenade n’est pas un fruit qui guérira vos maladies, mais il vous permettra de mieux supporter et de freiner un cancer en vous donnant toutes les vitamines, antioxydants et minéraux dont vous avez besoin. 

 

ORTIGUE Vanessa
Naturopathe-Réfléxologue
www.vanaroms.fr