L’Aloé vera est une espèce d’Aloès, originaire d’Afrique. Il s’agit d’une plante arborescente succulente, vivace, qui peut atteindre jusqu’à 100 cm de haut.

L’Aloe vera est une plante connue depuis l’antiquité en Mésopotamie, dans l’Egypte des pharaons, et dans la Grèce antique ; on la retrouve même mentionné dans l’ancien testament de la bible. Déjà à ces époques, on connaissait les vertus du gel d'aloès pour traiter les infections de la peau, de même que les propriétés laxatives de son latex. On pense que ce sont les Espagnols qui auraient apporté les premiers plans d'aloès en Amérique.

En 1820, la pharmacopée officielle des États-Unis mentionne les propriétés laxatives de la plante, qui fait partie de diverses préparations pharmaceutiques décrites dans le détail.

En 1935, lorsqu'un groupe de médecins s'en sert pour traiter des brûlures causées par les rayons X, on assiste à un regain d'intérêt pour l'emploi topique du gel, qui fait alors une entrée remarquée dans le monde des produits cosmétiques et dermatologiques.

Il ya donc maintenant fort longtemps que cette plante est naturalisée et cultivée un peu partout sous les tropiques et dans les régions chaudes du globe : Afrique, Inde, et autres régions tropicales de l’Asie, des Caraïbes, de l’Amérique du sud, etc. Dans le reste du monde on la retrouve sous forme de plante d’intérieur.

Les extraits d'Aloé vera sont de nos jours largement et couramment employés dans les industries cosmétiques et celles du complément alimentaire. Ces produits à base d’Aloé vera sont lancés sur le marché comme possédant des propriétés rajeunissantes, curatives ou calmantes. Il y a, en effet, des études scientifiques affirmant l'efficacité et la sûreté des extraits d'Aloé vera pour ses propriétés cosmétique ou médicinales.

L'aloès produit deux substances très différentes quant à leur aspect et à leurs propriétés thérapeutiques. Il est important de ne pas les confondre. On retrouve :

Le latex : c’est une sève jaune et amère tirée de la partie externe des feuilles, renferme de 20 % à 40 % d'anthranoïdes (principalement l'aloïne), des molécules aux effets laxatifs puissants (le latex peut être irritant pour la peau et les muqueuses).

Le gel : il est composé d'un mucilage clair se trouvant au coeur des grosses feuilles. Il a des propriétés fortement émollientes (c'est-à-dire qu’il contribue au relâchement des tissus tendus, ainsi qu’à calmer les inflammations et à adoucir la peau) et constitue une substance largement utilisée en cosmétologie et en dermatologie. On peut également prendre le gel par voie orale, sous forme de gélules ou de jus (boisson comprenant au moins 50 % de gel).

Le latex et le gel d’Aloé verra renferment une quantité très importante d’actifs, on en comptabilise plus de 275 (un chiffre en constante augmentation du fait de l’avancée de la recherche dans ce domaine).

En effet on retrouve des :

Dérivés anthracéniques comme l’anthraquinone (aloïne également appelé barbaloïne), l’émodine, l’anthranol, l’anthrone, etc. aux effets laxatifs et digestifs.

Mono et polysaccharides : cellulose, glucose, mannose, aldopentose, aloéride, etc.

Acides aminés : acide glutamique, acide aspartique, alanine, arginine, cystéine, glycine ou glycocolle, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, thréonine, tyrosine et valine.

Il est important de noter que cette liste comprend 7  des 8 acides aminés indispensables à la vie que l'organisme ne peut pas synthétiser et qu'il faut donc apporter quotidiennement dans l'alimentation.

Minéraux et oligo-éléments : calcium, chlore, cuivre, chrome, fer, lithium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc, pour ne citer que les principaux.

Vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, E.

Enzymes : amylase, catalase, cellulase, lipase, oxydase et phosphatases, etc. qui ont des rôles spécifiques de catalyseurs dans de nombreuses réactions chimiques organiques essentielles. [18], [19]

Autres constituants : acide malique, lectines, résines (alorésine, aloénine), acide cinnamique, acide chrysophanique, résistanol (dérivé alcoolique de l'acide cinnamique), lignines, saponines, choline, mannanes (ce sont des polyosides ou polymère d'oses, composé exclusivement de monomère de mannose), huiles volatiles, tanins, stérols (campestèrol, lupéol, bêta-sitostérol).

images (1)

Propriétés

L’Aloé vera possède de très nombreuses propriétés :

Digestives : cette plante a un effet stomachique, elle facilite la digestion gastrique, un effet cholagogue, elle facilite l’évacuation de la bile vésiculaire, et laxative en facilitant l’évacuation des selles. Elle possède également un effet calmant, elle permet de diminuer l’inflammation due à des brûlures d’estomac et participe au bon fonctionnement du foie.

Nutritionnelles : en tant que complément alimentaire, elle favorise le rééquilibrage en nutriments et stimule les défenses naturelles de l’organisme.

Cosmétologiques : en hydratant le derme en profondeur elle permet une stimulation de la synthèse de collagène et de la prolifération cellulaire (des fibroblastes du derme) ce qui fait de cette plante un véritable revitalisant cutané dans la mesure où elle contribue à la lutte contre le vieillissement de la peau.

Dermatologiques : elle participe à la restructuration et cicatrisation de la peau suite à des traumatismes comme les brûlures, coupures et blessures légères, coup de soleil, inflammations,aphte, peau séche, démangeaisons et irritations de la peau.  L’Aloe vera s’avère également très efficace dans les  cas de zona, d’herpès, d’eczéma et de psoriasis.

D’autres propriétés : comme son activité antiulcéreuse gastrique et son activité antidiabétique qui sont en voie d’être scientifiquement reconnues. Elle possède aussi des propriétés antibactériennes et antifongiques reconnues.

De même, l’Aloe vera s’avère très utile dans la prise en charge des problèmes bucaux-dentaires comme les infections de la bouche, de la gencive, ou des dents (parodontose), et peuvent aussi avoir leur intérêt dans les cas de pathologies liées à l’oeil.

EFFETS SECONDAIRES / CONTRE-INDICATION / INTERACTIONS

Risque possible mais rare de développer une allergie (comme toutes les plantes).

Contre-indication de l'aloe : Grossesse en usage interne

Interaction de l'aloe : aucune connue

 

Mlle ORTIGUE Vanessa
Naturopathe – Réflexologue
http://www.vanaroms.fr